7 juin 2018

Contre-Jour à Boisgeloup

De janvier à mars 1932 Pablo Picasso a franchi le pas. Ses images de Marie-Thérèse sur des toiles de grande dimension seront la partie essentielle de ses prochaines expositions, et tant pis pour Olga.

Boisgeloup offre un havre de tranquillité à Pablo. Marie-Thérèse est sa châtelaine, toujours calme même quand elle ne dort pas. Elle devient de plus en plus reconnaissable, surtout par son profil.

Le 19 juin à Londres, Sotheby's vend au lot 17 Buste de femme de profil, également titré Femme écrivant, peint à Boisgeloup le 1er avril 1932.

De dimension moyenne, 116 x 73 cm, cette huile sur toile offre une scène intimiste. La tête est limitée à son contour et à deux petites lignes courbes à l'endroit normal de l'oeil et de l'oreille, sans les distorsions que Pablo pratiquait si souvent. Le gros nez, la bouche entr'ouverte pour se concentrer et le menton un peu trop fort son reconnaissables, et la queue de cheval jaune confirme l'identité de la muse blonde.

Marie-Thérèse est en contre-jour dans un effet de surimpression avec l'encadrement de la fenêtre fermée. Les couleurs agréables sont dominées par le bleu du ciel. Le jardin apporte un halo vert.

Je vous invite à regarder la video partagée par Sotheby's.