22 juin 2018

Les Bibles Polyglottes

Préparée entre 1502 et 1517 à l'université catholique d'Alcala, la première Bible polyglotte a pour but d'offrir aux théologiens et aux orientalistes les textes sacrés dans leurs langues traditionnelles. La lecture comparative est directe sur trois colonnes par page pour l'Ancien Testament en hébreu, latin et grec. Pour le Pentateuque une traduction commentée en chaldéique est ajoutée. L'hébreu est omis pour le Nouveau Testament.

Christophe Plantin s'installe en 1549 à Anvers comme relieur puis devient imprimeur en 1555 dans cette ville.

La Bible d'Alcala devenait périmée. Il lui était reproché d'être inégale, due à la difficulté de l'équipe d'édition de maîtriser les quatre langues. De plus la plus grande partie des exemplaires avait disparu dans un naufrage et elle n'avait pas été rééditée.

Plantin a l'idée de créer une nouvelle Bible polyglotte basée sur la Bible d'Alcala. Il expose quelques modèles de feuilles à la Foire de Francfort en 1566 pour trouver des sponsors, mettant en concurrence les catholiques et les protestants. Le projet passionne le roi d'Espagne Philippe II qui est aussi souverain des Pays-Bas. Le roi envoie en 1568 son chapelain Benito Arias Montano pour créer une équipe d'experts philologues et superviser l'édition.

Dans les quatre langues ainsi que pour le Syriaque qui a été ajouté, l'imprimeur parvient à choisir les plus beaux types disponibles, incluant les caractères Hébreux utilisés par Bomberg et Grecs par Alde. Dans l'atelier quatre presses sont utilisées pendant cinq ans.

Pour son usage personnel et pour présenter à de grands dignitaires, le roi commande treize exemplaires sur vélin. Ces livres de très grand luxe sont terminés en 1572 en folio 42 x 30 cm. Deux volumes de thesaurus ne sont pas prêts mais leur version sur papier pourra être ajoutée ultérieurement.

Philippe II avait gardé cinq exemplaires pour son usage personnel. Ils resteront groupés dans la collection royale pendant plus de deux siècles, jusqu'à ce que Charles III les partage entre ses fils. L'exemplaire du plus jeune fils, 6 volumes reliés en 11 livres, est estimé £ 400K à vendre par Christie's à Londres le 11 juillet, lot 152. C'est le dernier exemplaire sur vélin restant en mains privées. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.