23 juin 2018

Mace et Candareens

La guerre Sino-Japonaise pour le contrôle de la Corée se termine en avril 1895 en une catastrophe militaire et économique pour la dynastie des Qing, plus menacée que jamais par les intrusions étrangères. Le jeune empereur Guangxu n'était qu'une marionnette de l'impératrice douairière Cixi. Il tente cependant de moderniser la Chine sur le modèle de Meiji.

En 1897 la société Américaine Ferracute reçoit un contrat pour fournir et installer des presses à monnaies dans les provinces Chinoises, à la demande du gouvernement impérial. Le matériel est envoyé sans attendre et le transfert de technologie est effectué avec succès en 1898 dans le Szechuen pour produire des pièces en argent et la petite monnaie de laiton, le tsen appelé familièrement le cash.

Pour l'argent la plus grosse dénomination correspond très exactement à un dollar Américain. Le mot dollar n'apparaît pas, remplacé par les unités de poids du système décimal Chinois, mace et candareen. Le dollar Chinois est marqué en anglais 7 mace and 2 candareens et le demi-dollar 3 mace et 6 candareens. La province émettrice est indiquée sur la même face, centrée sur l'effigie d'un dragon. L'autre face est inscrite en caractères Chinois.

D'autres provinces imitent aussitôt le Szechuen avec la même conception. En 1898 également Guangxu tente de mettre en place un ambitieux programme de réformes qui est stoppé par un coup d'état militaire organisé par Cixi. Ces évènements aboutissent en 1899 à la guerre des Boxers. Curieusement les monnaies provinciales d'origine Américaine survivent à cette phase xénophobe.

La vente organisée par Heritage à Hong Kong le 28 juin inclut trois raretés en état splendide, gradées par NGC.

Le 'dragon dollar' 1898-1899 'Cheh-Kiang Province' gradé MS66 est estimé $ 500K, lot 30074. Le demi-dollar de la même période et de la même province gradé MS67 est estimé $ 100K, lot 30073. Le demi-dollar 1899 'Kiang Nan Province' gradé MS62 Prooflike est estimé $ 250K, lot 30088.