5 juin 2018

Paysage par Malevitch

Les relations sont excellentes entre la France et la Russie, et les avant-gardes artistiques Parisiennes essaiment jusqu'à Moscou. A partir de 1908 des expositions sont organisées dans cette ville pour confronter les jeunes artistes des deux pays. En 1908 également Chtchoukine ouvre sa résidence au public.

Cet élan donne envie à Natalia Gontcharova et son compagnon Mikhail Larionov de créer un art moderne plus directement ancré dans les traditions Russes. Les scènes paysannes sont un de leurs thèmes. On a dit que leur groupe était également inspiré par les figures des icônes. Autour de Repine les artistes officiels crachent leur mépris.

Installé à Moscou depuis 1904, Kasimir Malevitch apporte sa contribution. En 1911 sa Funéraille Paysanne est comparable à Un Enterrement à Ornans par Courbet mais avec un choix de couleurs dans le style de Jawlensky. Cette oeuvre est perdue. Une gouache préparatoire 46 x 46 cm montrant la tête d'un paysan barbu a été vendue pour £ 2,1M incluant premium par Sotheby's le 2 juin 2014 sur une estimation basse de £ 600K.

Le 20 juin à Londres, Christie's vend une gouache sur papier assemblée sur panneau réalisée la même année, lot 17 estimé £ 7M.

Cette vue d'un village imaginaire est presque unique dans l'art de Malevitch. Le seul autre exemple identifié est perdu. Avec ses grandes dimensions, 106 x 106 cm, elle apparaît comme une oeuvre expérimentale à la recherche d'une synthèse de styles. Le format carré et la disparition de l'horizon sont hardis pour ce thème et peut-être inspirés par Klimt, la variété des couleurs évoque Kandinsky et le dessin volontairement naïf des maisons est post-cubiste.

Malevitch considérait cette oeuvre comme importante dans sa carrière. Il l'a souvent exposée jusqu'à sa tentative catastrophique de passage à l'ouest en 1927 dans laquelle il a perdu le contrôle de ses meilleures oeuvres. Elle a été restituée à sa famille en 2012 après avoir été exposée pendant 48 ans au Kunstmuseum Basel.