14 juin 2018

Transition Chippendale

Sorti en 1754 et étendu à 160 planches pour sa troisième et dernière édition en 1762, le "Director" de Thomas Chippendale est le recueil des plans conçus par lui pour fabriquer des meubles de luxe. Les clients peuvent s'adresser à l'auteur pour leurs ameublements et la concurrence peut s'en inspirer sans copyright. Chippendale apparaît ainsi comme le leader incontesté du nouveau mobilier de maison anglais. Le choix des styles est vaste, incluant Gothique, Chinois et rococo.

La très récente mode du néoclassicisme est inspirée en architecture par le néo-palladianisme et en mobilier par le style français appelé plus tard Transition Louis XV - Louis XVI. L'harmonie des proportions remplace la complexité des formes et des ornements. Les faces avant des commodes perdent leur galbe tandis qu'une attention nouvelle est portée à la splendeur des bois.

Succédant en 1765 à son père comme Baronet, Rowland Winn hérite d'une vaste demeure de style Palladien dans le Yorkshire. L'année suivante il achète une résidence à St. James's au coeur de Londres pour satisfaire les envies de sa femme pour une vie sociale brillante. Le baronet aime le style moderne pour lequel il fait appel à Robert Adam. Les relations d'Adam avec Chippendale sont excellentes depuis leur collaboration pour le mobilier Dundas.

Une commode néoclassique en acajou 89 x 159 x 59 cm ouvrant par deux portes est estimée £ 3M à vendre par Christie's à Londres le 5 juillet, lot 10. Elle était apparue dans la succession de Winn. En 1991 pendant la préparation d'une vente à Christie's, une facture datée 1769 de Chippendale à Winn avait fait surface, décrivant les transformations des tiroirs et casiers internes. Une date autour de 1766 est plausible pour la construction d'origine de ce meuble.

Cette pièce non signée est le chef d'oeuvre de Chippendale dans la catégorie des commodes néo-classiques, avec une façade rectilinéaire, des côtés latéraux concaves et une frise de grecques en ébène qui correspond bien à la nouvelle mode française.

Les seuls meubles directement comparables sont une paire de commodes réalisées environ dix ans plus tard, apparue en 1914 avec une histoire liée au duc de Wellington. Il est cependant intéressant de considérer également une commode en divers bois précieux à façade galbée, également non signée, vendue le 7 décembre 2010 par Sotheby's pour £ 3,8M incluant premium sur une estimation basse de £ 600K.