26 juil. 2018

Duesenberg chez les Stars

En mai 1935 le management de la marque Duesenberg reconnaît l'échec commercial du châssis haut de gamme, le Model J lancé en 1928. E.L. Cord, patron du groupe qui possède Duesenberg, lance un projet qui pourrait sauver la marque : créer la meilleure voiture de luxe en deux exemplaires qui seront attribués respectivement à Gary Cooper et Clark Gable. Cette Duesenberg Special Speedster sera identifiée en 1951 sous la référence SSJ.

Le chef concepteur de la marque, J. Herbert Newport, prévoit d'utiliser sur un châssis court le moteur surpuissant Duesenberg Special 400 hp à huit cylindres en ligne en cours de développement. Les stars donnent leur avis. Amateur passionné de voitures de luxe, Gary Cooper est alléché par les performances du futur modèle mais préfère que ce roadster ressemble à une Duesenberg classique. Newport renonce à l'idée d'une carrosserie moderniste.

Les deux voitures sont fournies aux acteurs en décembre 1935 pour un prêt de longue durée. La femme de Cooper, Sandra Shaw, fait aussitôt renvoyer leur voiture à l'usine pour changer la couleur.

Six mois plus tard les deux vedettes reçoivent une proposition d'achat au tiers du prix d'un Model J ordinaire. Cooper accepte. Gable n'est pas intéressé : il possède déjà un des dix exemplaires de la Duesenberg JN également produite en 1935.

Cooper et Gable n'ont pas fait l'utilisation spectaculaire qu'attendait Cord. On ne sait pas quand Cooper a vendu sa voiture. Cord aurait pu se douter qu'il n'est pas évident d'utiliser les capricieuses célébrités de Hollywood comme agents publicitaires pour des voitures de luxe. Déjà en 1934 Mae West avait refusé le projet d'une SJ Town Car conçue spécialement pour elle par Duesenberg.

Il n'y aura pas d'autre SSJ. Son moteur surcompressé n'a été utilisé que sur ces deux voitures et de façon temporaire sur l'unique Special commandée par Ab Jenkins pour battre le record de vitesse sur terre à Bonneville.

Peu utilisée, la SSJ de Gary Cooper n'a que 20 000 miles au compteur. Elle n'a eu que deux propriétaires depuis 1949, Briggs Cunningham et Miles Collier. Historien des technologies de l'automobile et des grands voiliers, Collier préfère judicieusement préserver les voitures anciennes plutôt que de les restaurer. Cette SSJ a conservé intacts son châssis, son moteur et sa carrosserie d'origine et a même encore la toile de son toit pliant. Elle est estimée $ 10M à vendre par Gooding à Pebble Beach le 24 août, lot 35. Voici le lien vers le communiqué de presse.