15 juil. 2018

Entre Louisiane et Nova Scotia

La Guerre de Succession d'Autriche, terminée en 1748, remet face à face les Britanniques et les Français, chacun avec ses alliés. Un nouveau conflit sera inévitable.

L'Amérique du Nord est partagée entre trois puissances coloniales, l'Angleterre, la France et l'Espagne. Le centre du pays, entre les Grands Lacs au Nord et les Carolines au Sud, entre l'Acadie à l'Est et le territoire des Sioux à l'Ouest, est faiblement peuplé et les frontières ne sont pas réellement définies.

Depuis 1682 les Français contrôlent sous le nom de Louisiane une bande continue qui s'étend de Québec jusqu'à l'embouchure du Mississippi. Depuis 1718 la référence est la carte de Delisle, très précise géographiquement mais anticipant politiquement une extension française. Cette situation ne peut pas convenir à Lord Halifax, en charge des affaires coloniales depuis 1748 avec le titre de President of the Board of Trade.

John Mitchell est un botaniste et médecin colonial, revenu de Virginie à Londres en 1746 pour raisons de santé. Il partage les opinions de Halifax sur la menace française en Amérique du Nord. Halifax lui demande de créer une carte détaillée pour laquelle il lui ouvre toutes les archives disponibles à Londres.

En 1754 la seconde carte manuscrite réalisée par Mitchell répond à la précision demandée par le gouvernement. La guerre avec les français est déjà plus facile que prévu. Halifax ne demande pas un usage exclusivement militaire et un copyright est accordé en 1755. Cette grande carte à usage mural 136 x 195 cm est un encouragement au patriotisme. Des erreurs dans la Nova Scotia, région stratégique spécialement importante pour Lord Halifax, sont rectifiées par Mitchell deux ans plus tard.

La carte de Mitchell peut être aquarellée à la main pour identifier les zones d'influence, objectivement ou pas. Elle servira de référence géographique en 1783 lors des accords de Paris pour établir la frontière entre l'Empire Britannique et les Etats-Unis d'Amérique.

Le 28 juillet à New York, Arader Galleries vend un exemplaire entièrement coloré de la troisième édition, imprimée à Londres vers 1774. L'état est annoncé comme excellent, signifiant que cet exemplaire n'a pas eu d'accrochage mural de longue durée. Cette carte est estimée $ 180K, lot 59 ici lié sur les plates-formes d'enchères LiveAuctioneers et Invaluable.

You are looking at one of the most important maps in American history. 🇺🇸 Lot 59: MITCHELL, John (1711-1768). A Map of the British and French Dominions in North America. LINK IN BIO. • Considered by many to be the most important map in American history, Mitchell’s map was the one upon which the boundaries of the new United States first appeared. The treaty of 1783 was based on Mitchell’s map, as was the border between the United States and Canada🇨🇦 . . . #cartography #cartographic #mitchellmap #mitchellmaps #historicalmaps #history #oldmaps #oldmap #johnmitchell #usa #unitedstates #canada #rare #rareart #art #auction #artgallery #gallery #mitchellmaps #raremap #raremaps #map #maps #mapcollector #mapcollection #worldmaps #artgalleryny #mitchellmap #artcollector #artcollection #artgallerynyc #artauction
Une publication partagée par Arader Galleries (@aradergalleriesnyc) le