22 juil. 2018

Whisky Japonais

Le prix aux enchères des meilleurs whiskys monte considérablement. Leur mise en bouteille en édition limitée fait suite à une maturation de plusieurs décennies pendant laquelle l'évolution est surveillée par les meilleurs goûteurs.

Deux exemplaires d'un Macallan 60 ans 42,8 % d'une édition de 40 bouteilles 75 cl ont été vendues par Bonhams la 18 mai 2018 pour respectivement HK$ 8,6M et 8M incluant premium sur une estimation de HK$ 3,6M chacune.

Le whisky Japonais suit une évolution similaire.

L'ère Meiji avait ouvert le Japon au monde. Shinjiro Torii commence sa carrière comme apprenti chez un pharmacien d'Osaka qui importe les liqueurs Occidentales. Il décide d'adapter le whisky au goût Japonais. La qualité de l'eau est la clé de la perfection. Il installe en 1923 sa chaîne de production à Yamazaki, un confluent de trois rivières entre Osaka et Kyoto où l'eau de source a la réputation d'une pureté exceptionnelle.

Le choix de Torii était excellent. Le single malt whisky produit par cette usine appartenant au groupe Suntory est devenu un des meilleurs du monde, mêlant un goût subtil à un fort taux d'alcool.

Suntory-Yamazaki a produit trois éditions de whiskys mis en bouteilles de 70 cl après 50 ans de maturation dans des fûts du chêne mizunara : 50 bouteilles en 2005, 50 en 2007 et 150 en 2011.

Un exemplaire de la première édition devient le 2 octobre 2016 chez Poly Auctions la toute première bouteille de whisky, toutes origines confondues, à franchir aux enchères le seuil du million de HK$. Le 27 janvier 2018 une bouteille de la troisième édition titrant 57 % a été vendue pour HK$ 2,34M incluant premium par Sotheby's sur une estimation basse de HK$ 700K.

Le 17 août à Hong Kong, Bonhams vend une bouteille Suntory-Yamazaki 50 ans de l'édition de 2005, titrant 54 %. Elle est estimée HK$ 1,8M, lot 203.