9 août 2018

La Ferrari à Quatre Cylindres

En 1950 et 1951 le Championnat du Monde (Campionato Mondiale) de Formule 1 est complètement dominé par Alfa Romeo. Leur seul concurrent majeur est Ferrari, la première marque qui a utilisé des moteurs en V dans cette catégorie de courses.

Après la saison 1951 Alfa Romeo abandonne la course. Désemparée, la FIA décide d'appliquer à la Formule 1 les règles de la Formule 2, avec des volumes inférieurs à deux litres et des voitures plus légères.

Pour répondre à ces nouvelles règles, Ferrari change de stratégie. La montée en puissance du V12 est trop lente pour ces petites voitures : Lampredi développe le moteur Tipo 110 à quatre cylindres 500 cc en ligne. Alberto Ascari domine les saisons 1952 et 1953 avec la nouvelle Ferrari Tipo 500.

Ce succès écrasant amène Ferrari à offrir successivement deux petites séries de voitures utilisant cette solution. Elles reçoivent la dénomination Mondial en une référence enthousiaste aux victoires d'Ascari : la 500 Mondial Series I est réalisée en 1954 en 21 exemplaires, suivie en 1955 de la Series II en 8 exemplaires utilisant le châssis de la 750 Monza et le moteur Tipo 111 inspiré de la Ferrari 553 F2.

Conçues pour la compétition, toutes ces voitures ont eu un début de carrière mouvementé. L'une des Series II a été rachetée par Ferrari à un client privé en novembre 1955 pour le Grand Prix du Venezuela dans une telle hâte qu'ils l'ont laissée peinte en bleu de France.

Après des saisons épuisantes sur trois continents, cette voiture vouée à l'abandon séduit en 1960 un junior officer de l'US Navy. Il l'achète à crédit et demande un devis à Ferrari pour sa restauration. C'est trop cher pour ce débutant : il apprend à la réparer et à l'entretenir par lui-même.

Ce jeune homme n'a jamais perdu sa passion pour sa très rare Ferrari. Elle l'a suivi dans toute sa carrière terminée il y a trente ans avec le grade de Rear Admiral. Devenu le meilleur connaisseur de ce modèle, il passe huit ans à partir de 2000 à diriger une restauration complète qui mène cette voiture sur le chemin des plus prestigieux concours d'élégance.

Cette Ferrari qui a été méticuleusement soignée et utilisée par un seul propriétaire pendant 58 ans est estimée $ 5,5M à vendre par Gooding à Pebble Beach le 24 août, lot 22. Voici le lien vers le communiqué de presse. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes ainsi que la vidéo partagée par Petrolicious en 2015. Ces deux vidéos incluent une interview avec l'amiral.