22 août 2018

L'Echec Pictorial

Quand une opération est stoppée pour cause d'impopularité, les pièces produites acquièrent une grande rareté. Les numismates ont le Chain cent de 1793 et les philatélistes le Pictorial issue de 1869.

Développée par le Postmaster general de l'administration Johnson, la série Pictorial était innovante. Les utilisateurs n'ont pas aimé le format trop petit et carré, les illustrations minuscules et la mauvaise adhérence de la gomme. Le mélange des thèmes est excessif et déroutant entre les traditionnels portraits présidentiels, les symboles officiels, l'histoire de la Poste et les peintures héroïques du Capitole.

La politique s'en est mêlée, poussée par la contestation du choix du sous-traitant d'impression. L'administration Grant n'a pas de raison de soutenir les initiatives de Johnson. La série Pictorial avait été émise en mars 1869 juste après l'inauguration de Grant. Son obsolescence au profit d'une nouvelle série de figures présidentielles sur un format agrandi est décidée dès septembre 1869 et la vente des Pictorials cesse en avril 1870.

Les quatre plus hautes dénominations des Pictorials étaient les premiers essais de production bicolore, en deux runs successifs d'imprimerie. L'outillage est mal conçu, générant des inversions de la vignette centrale par rapport au cadre. Un 15c neuf à centre inversé gradé Very Fine avec sa gomme d'origine a été vendu pour $ 920K incluant premium par Siegel le 9 octobre 2013.

Un bloc de quatre 24c inversés oblitéré à New York City a été découvert à Liverpool à la fin des années 1880. Il avait probablement contribué à affranchir un colis. Cette pièce unique en son genre est devenue une des stars de la philatélie. Gradée Very Fine, elle est estimée $ 750K à vendre par Robert A. Siegel à New York le 3 octobre, lot 89. Voici le lien vers la section dédiée à la collection Gross sur le site de la maison de ventes.