5 août 2018

Transition par Maserati

Maserati a d'abord abordé le Grand Tourisme avec les méthodes artisanales des modèles de compétition. Les séries A6 et A6G sont limitées, avec en moyenne moins de 15 véhicules par an de 1946 à 1956. Les carrosseries sont réparties par sous-traitance entre les meilleurs artisans Italiens spécialisés.

Le marché change. En 1957 le modèle de voiture routière 3500 GT annonce la transition de Maserati vers une production de série. La carrosserie standardisée conçue par Touring est élégante et modernisée, avec un capot arrière abaissé faisant angle avec l'habitacle.

Avant ce changement de stratégie, Carrozzeria Zagato avait équipé 20 châssis A6G/54, soit un tiers de ce modèle. Ces berlinettes dans la technologie allégée proposée par ce carrossier étaient le haut de gamme, invitant à l'utilisation en compétition GT.

Une de ces voitures a commencé sa carrière par un accident aux Mille Miglia en 1956. A la fin 1957 elle est à nouveau renvoyée chez Zagato pour réparation après un nouvel accident en compétition. Quelques mois plus tard le frère d'Elio Zagato endommage la carrosserie pendant un essai.

Zagato remplace cette carrosserie par un modèle qui restera unique et sera le dernier travail exécuté à cette époque par ce carrossier sur une Maserati : il conserve le raidisseur à double bulle pour le toit tout en imitant les formes moins massives dessinées par Touring pour la 3500 GT.

Cette berlinette Maserati Zagato a conservé son moteur d'origine et sa carrosserie de 1958. Elle est estimée $ 4,3M à vendre par Gooding à Pebble Beach le 24 août, lot 37. Voici le lien vers le communiqué de presse. L'image est partagée par Wikimedia avec attribution By Rex Gray [CC BY-SA 2.0  (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)], via Wikimedia Commons

1956 Maserati A6G 54 Berlinetta Zagato Coupe - fvr2