28 sept. 2018

Autoportrait au Corps Gonflé

Jenny Saville termine en 1992 ses études au Glasgow School of Art. Elle a 22 ans. Elle observe avec réprobation les jeunes femmes de sa génération, obsédées par leur corps, menacées par l'anorexie, tentées par la chirurgie esthétique. Elle réalise des autoportraits plus grand que nature avec une tête reconnaissable penchée vers l'arrière et un corps nu hypertrophié.

Une peinture sur toile 210 x 179 cm intitulée Branded donne la clé de la pensée de l'artiste. Les mots de la féminité sont inscrits sur ce corps flasque : Decorative, Supportive, Irrational, Delicate. Ce sont les mots du langage des hommes. La contradiction totale entre le texte et l'image est une habile provocation. Branded a été vendu pour £ 1,5M incluant premium par Christie's le 16 février 2011.

Pour la soutenance de son diplôme, Saville expose une installation intitulée Propped composée d'une huile sur toile 213 x 183 cm et d'un miroir. La composition de cet autoportrait donne l'illusion que le personnage sort de son cadre par son obésité. Elle est énorme mais vulnérable, avec les mains et les pieds crispés.

Un texte est superposé à cette image, dans un plan, comme s'il était sur une vitre. Il est en écriture inversée afin que seule la femme puisse le lire. Le rôle du miroir est de fournir la compréhension au jury du diplôme. Par la suite et avec l'accord de l'artiste, le miroir ne sera plus utilisé.

Le texte de Propped est une citation de la psychanalyste Luce Irigaray, qui considère que les hommes et les femmes ont un langage différent. Les femmes veulent cependant parler le langage des hommes. Ce faisant elles flattent le narcissisme masculin et perdent leur propre personnalité.

Propped est estimé £ 3M à vendre par Sotheby's à Londres le 5 octobre, lot 6.

L'audace de Propped et Branded a séduit Saatchi, et Saville sera une artiste majeure de ses expositions des Young British Artists. Intitulée Shift, une promiscuité de corps nus féminins exposée à la Royal Academy of Arts apporte en 1997 à Saville la célébrité par l'indécence voulue par Saatchi. Shift a été vendu pour £ 6,8M incluant premium par Sotheby's le 28 juin 2016.

Cassant tous les canons de la beauté, l'art de Saville n'aurait pas pu être créé par un homme.