15 oct. 2018

Concours de Quadricycles

La société Peugeot fabrique des outillages. Dans les années 1880 elle est un des premiers fabricants de grands-bis, tricycles et bicyclettes, dans cet ordre chronologique. Les Expositions Universelles qui se tiennent tous les onze ans à Paris ont pour but l'encouragement de l'industrie. En 1889 Armand Peugeot expose quatre prototypes d'un tricycle équipé d'une chaudière à vapeur.

Sur un autre stand dans la même galerie Panhard et Levassor exposent un prototype de quadricycle Daimler équipé d'un moteur à essence de pétrole à deux cylindres en V. L'avenir est à l'automobile à "gazoline". Peugeot commence à fabriquer des voitures équipées du V2 Daimler qui est fabriqué sous licence par Panhard et Levassor. En 1892 la société Peugeot devient Les Fils de Peugeot Frères.

Paris est passionné par les progrès techniques et aussi par leur utilisation. Le Petit Journal multiplie les évènements. La course de bicyclettes Paris-Brest-Paris est organisée en 1891. Une Peugeot Type 3 équipée d'un moteur Daimler-Panhard parvient à suivre toute la course. En incluant l'aller-retour entre l'usine de Valentigney et Paris, elle a réussi à parcourir 2100 Km.

En juillet 1894 Le Petit Journal organise Paris-Rouen qui n'est pas une compétition de vitesse mais un concours d'automobiles jugées sur trois critères : sécurité, facilité d'utilisation et bon marché. Le prix de 5000 francs est partagé entre Panhard et Levassor et Les Fils de Peugeot Frères. La vedette de cet évènement est la nouvelle Peugeot Type 5 conçue pour la compétition. Ce quadricycle à deux places est équipé du V2 Daimler-Panhard.

Quatorze Peugeot Type 5 ont été construites. L'une d'elles a conservé son châssis, ses équipements mécaniques et sa carrosserie d'origine. Elle a été repeinte et le réservoir à eau a été changé. Dans cet état sensationnel d'originalité elle sera vendue le 2 novembre à Londres par Bonhams, lot 306 estimé £ 300K, et participera à la course de vétérans de Londres à Brighton le 4 novembre.

Cette voiture a conservé une traçabilité remarquable. Son terminus post quem est la livraison du moteur par Panhard en décembre 1893 et son terminus ante quem est la livraison à son premier propriétaire en novembre 1895. Il apparait comme probable aux experts qu'elle a été conservée pendant plus d'un an par Peugeot après avoir été une des cinq Type 5 engagées par la marque sur Paris-Rouen.

Suite à des désaccords stratégiques avec son cousin, Armand Peugeot quitte en 1896 Les Fils de Peugeot Frères et fonde la Société des Automobiles Peugeot.