31 oct. 2018

Couleurs contre Tension Sociale

A la fin de 1933 le gouvernement républicain Espagnol perd les élections législatives, gagnées par une coalition de petits partis de droite. La même année Hitler arrive au pouvoir légalement en Allemagne. Contre la menace d'une dictature fasciste en Espagne, la gauche et les syndicats préparent la révolution.

Miro observera plus tard qu'à cette époque le malaise créé par les évènements sociaux était plus physique que conscient. L'antidote pour l'artiste est le recours aux couleurs.

Effectivement son style et sa technique changent en 1934. Il  travaille beaucoup sur papier, pour mieux valoriser que sur toile les plus brillantes couleurs, pour lesquelles il utilise la gouache ou le pastel. Il met de côté sa vision poétique éthérée pour recréer un univers surréaliste adapté à l'angoisse des tensions sociales. Pour les pastels, le papier velours apporte aussi un effet tactile.

Miro aimait s'exprimer par des séries, comme par exemple les 18 Peintures d'après collages réalisées l'année précédente. A la fin de l'été 1934 il conçoit une série de 15 pastels sur papier velours de grande dimension, qu'il datera d'octobre 1934. Ces pastels montrent des humains difformes devant des fonds glauques. Les bras sont souvent atrophiés pour bien marquer l'impuissance inconsciente des gens du peuple face à la crise sociale.

Le 12 novembre à New York, Sotheby's vend Figure, pastel 108 x 73 cm estimé $ 7M, lot 33. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes, dans laquelle cette série est discutée à juste titre comme une prémonition de la guerre civile Espagnole.