12 oct. 2018

L'Ami des Grecs

Nommé consul en 198 BCE, T. Quinctius Flamininus obtient le commandement des armées Romaines engagées dans la Seconde Guerre de Macédoine. Il bat Philippe V de façon décisive à la bataille de Cynoscephales en 197.

La guerre avait été déclenchée après une plainte déposée auprès du Sénat Romain par Pergame et Rhodes contre le joug Macédonien sur les cités Grecques. Flamininus reste en Grèce avec le titre de proconsul pour terminer son oeuvre politique. En 196 dans un discours prononcé aux jeux Isthmiens de Corinthe, il proclame la liberté des cités grecques.

A son arrivée dans la région Flamininus avait montré une extrême dureté en annonçant au roi de Macédoine les termes d'une possible négociation. Les Grecs sont surpris de sa bienveillance constructive. L'habile général n'était pas un bienfaiteur idéaliste. Il avait pour but d'établir une influence durable de la république Romaine en Grèce et de tirer profit de la gloire attachée à ce succès.

Un statère d'or a été émis au nom génitif (T. Quincti) et à l'effigie de Flamininus. Entre Ptolémée I et l'époque de César c'est le seul exemple de portrait monétaire d'un personnage vivant. Même Alexandre n'avait pas osé.

Le portrait est réaliste dans le style du portrait posthume d'Alexandre qui figurait encore sur les monnaies Grecques circulant à cette époque. Les cheveux ondulants sont défaits et il ne porte aucun ornement révélant sa position. La barbe mal taillée révèle qu'il est un général en campagne.

L'inscription est au revers à côté d'une figure classique de la Victoire. Deux variantes existent, avec le texte tourné vers le haut et vers le bas, ce qui est suffisant pour assurer que cette monnaie n'est pas une simple médaille commémorative à frappe unique. Le texte n'est pas en lettres Grecques mais en majuscules Romaines, avec une maladresse typographique qui confirme l'origine grecque de cette émission. Le triomphe de Flamininus à Rome en 194 apparaît comme un terminus ante quem.

Onze exemples de cette pièce sont connus. Le mieux préservé, en état superbe et très bien centré, a été vendu pour CHF 500K hors frais par Numismatica Genevensis le 2 décembre 2008. Cette pièce est estimée CHF 700K à vendre le 20 octobre à Genève par Maison Palombo, lot 25 ici lié sur la plate-forme d'enchères Sixbid.