2 oct. 2018

Lucrèce Baroque

Les talents artistiques d'Artemisia Gentileschi sont reconnus et encouragés par son père Orazio. Elle est comme lui une excellente coloriste. Très tôt elle ose le nu féminin. En 1611, âgée d'environ 18 à 21 ans, elle est violée par un collaborateur de son père. Ce drame renforce son envie de montrer l'héroïsme violent des femmes de la Bible contre les abus des hommes.

Elle s'intéresse aussi aux figures féminines de l'histoire réelle ou légendaire, comme Cléopâtre ou Lucrèce à l'instant de leur suicide. Elle ne s'identifie certainement pas à Lucrèce montrée comme une matrone dans une huile sur toile peinte vers 1620.

Une autre huile sur toile 133 x 106 cm sur le thème de Lucrèce est formellement attribuée à Artemisia en 2015 après avoir été conservée depuis le milieu du XIXème siècle dans une collection Italienne. Les meilleurs connaisseurs de l'artiste proposent une date autour de 1640-1645 ou un peu plus tôt. Cette oeuvre est estimée € 500K à vendre par Dorotheum à Vienne le 23 octobre, lot 56.

La nouvelle Lucrèce est beaucoup plus jeune et vêtue d'une draperie brillamment colorée. Son attitude Baroque extrêmement dynamique est très similaire à une peinture sur le même thème faite vers 1625 par Simon Vouet qu'Artemisia avait rencontré quand ils étaient tous deux à Rome. Le poignard est tenu à bout de bras, dirigé tout droit vers la poitrine dénudée dans un geste qui ne laisse aucun doute sur son issue fatale.

L'image est partagée par la maison de ventes dans le communiqué de presse du 22 août (Courtesy of Dorotheum).