2 nov. 2018

Adieu à l'Océan

De 1967 à 1985 la série de peintures intitulée Ocean Park est l'interprétation par Richard Diebenkorn de l'ambiance et des couleurs de Santa Monica. Cherchant la lumière comme de Staël l'avait fait, il va plus loin en sublimant le paysage par des compositions totalement abstraites.

Pendant ces deux décennies, les émotions de l'artiste évoluent. Il interrompt Ocean Park en 1980 après l'opus 125. Il ressent le besoin d'une réalisation triomphale de sa vision sur des toiles de grandes dimensions et compose les opus 126 à 140 en 1984 et 1985.

Le 15 novembre à New York, Christie's vend Ocean Park 137, huile sur toile 254 x 206 cm peinte en 1985, lot 31 C estimé $ 18M.

Parmi les oeuvres de l'ultime sous-série, 137 est la seule qui apparaisse comme presque entièrement consacrée au bleu de la mer. Loin d'être monochrome, elle offre de gauche à droite des nuances qui aboutissent à la zone dominante en bleu profond de la pleine mer.

Les autres opus laissent une place significative aux couleurs du rivage. Le premier d'entre eux, 126, est un paysage abstrait avec une géométrie structurée. Cette huile sur toile 236 x 206 cm a été vendue pour $ 24M incluant premium par Christie's le 17 mai 2018.

Tout en admirant encore les couleurs de ce qui avait constitué son cadre de vie depuis 1967, Diebenkorn s'était lassé de Los Angeles. En 1986 il prospecte pour s'installer à la campagne et réalise son chef d'oeuvre de gravure, Green, 114 x 90 cm, dont un exemplaire a été vendu pour $ 530K incluant premium par Sotheby's le 2 mai 2014. Il achète en 1987 une maison ancienne dans un vignoble en Californie du Nord.