4 nov. 2018

Le Dernier Peintre de Lascaux

Les deux peintres du noir, Franz Kline et Pierre Soulages, se sont influencés l'un l'autre mais leurs motivations étaient différentes. Kline voulait simuler le geste tandis que Soulages obtenait toutes les nuances de la brillance du noir en variant l'épaisseur des couches et en pratiquant des arrachements et des incisions.

Leur confrontation entre le noir et les autres couleurs est quasiment simultanée, autour de 1958. Soulages développe ses propres outils pour révéler la couleur au travers du noir. Comme Pollock, il travaille avec sa toile posée à plat sur le plancher de son atelier.

Cette attirance pour le noir est venue très tôt à Soulages, par l'observation de certaines peintures des grottes de Lascaux. Il était émerveillé par l'utilisation du noir par les artistes préhistoriques dans cet environnement obscur. Certaines figures montrent du noir qui a été partiellement gratté pour révéler la couleur du fond tout en préservant le trait.

La Peinture datée 21 Novembre 1959 révèle la couche bleue par les grattages du noir. Cette huile sur toile 195 x 130 cm a été vendue pour £ 4,3M incluant premium par Sotheby's le 26 juin 2013. Comme son ami Zao Wou-Ki, Soulages utilise comme titre la date de l'oeuvre.

Le dernier jour précédant son quarantième anniversaire, Pierre Soulages réalise une synthèse de son inspiration en révélant une sous-couche rouge sang qui est une des couleurs typiques de Lascaux. Intitulée Peinture 186 x 143 cm 23 Décembre 1959, elle est estimée $ 10M à vendre par Christie's à New York le 15 décembre, lot 22 C.