9 nov. 2018

Les Archives Scientifiques de Cirey

Aidée par Maupertuis et Clairaut, la marquise du Châtelet est capable de comprendre et commenter Newton et Leibniz. Dans leur château de Cirey, le marquis admire l'intelligence exceptionnelle de sa femme et ferme les yeux sur ses adultères.

En 1734 Voltaire est en disgrâce. La marquise l'héberge à Cirey. Elle a 27 ans. Le philosophe apprend par sa maîtresse les mathématiques et la physique qu'il avait largement délaissées jusque-là.

La marquise est une travailleuse infatigable. Ses manuscrits, souvent écrits par des secrétaires et abondamment retravaillés par elle, ont fait surface il y a quelques années dans un grenier. Les pièces importantes ont été vendues par Christie's le 29 octobre 2012. Un appel à dons avait été lancé pour une acquisition par l'Etat français et 1400 chercheurs du monde entier avaient signé une pétition pour demander une préemption. Ces démarches n'avaient pas abouti en raison des prix élevés qui étaient attendus.

Le lot le plus important était un ensemble de 35 cahiers de travail préparés de 1745 à 1749 par Madame du Châtelet pour les abrégés didactiques accompagnant sa traduction des Principes Mathématiques de Newton. Estimé € 400K, il avait été acquis dans cette vente pour € 960K incluant premium par le Musée des Lettres et Manuscrits de Paris qui avait immédiatement communiqué son engagement de l'exposer au public.

Le Musée était géré par Aristophil. Dans la même vente, Aristophil avait acquis anonymement 7 lots de manuscrits par la marquise, 2 lots de manuscrits de commentaires de Newton par Voltaire et un portrait de la marquise attribué à Marie-Anne Loir.

Ces 11 lots seront vendus à Paris - Drouot le 19 novembre par OVA, la société chargée de traiter la liquidation judiciaire d'Aristophil. La vente est dirigée par Artcurial. Les pièces provenant de la vente de 2012 forment les lots 679 à 690 sauf 683. Les abrégés des Principes constituent le lot 689.