24 nov. 2018

Lumière Divine sur l'Alpe

Caspar David Friedrich confronte le contemplateur solitaire avec l'immensité de la nature dans une approche mystique qui n'est pas loin d'être panthéiste. Le thème était connu depuis longtemps des literati Chinois. En Allemagne il est une caractéristique du romantisme, anticipant John Martin en Angleterre et Thomas Cole en Amérique.

Ce maître de la peinture de paysage a très peu voyagé. La réalité topographique ne l'intéresse pas. Il peint cependant avec le plus grand soin les textures des prairies, des arbres et des montagnes de ses vues imaginaires.

Ses oeuvres sont très rares sur le marché de l'art. Les deux huiles sur toile à vendre par Sotheby's à Londres le 12 décembre proviennent cependant de sources différentes. Toutes deux offrent une illumination du paysage par une source divine. Je vous invite à regarder la video partagée par la maison de ventes.

Au lot 8, Landschaft mit Gebirgssee am Morgen, 72 x 93 cm, est estimé £ 2M. La scène est divisée en trois parties distinctes. L'avant-plan est l'alpage avec la végétation et la vie. L'arrière-plan est la montagne inaccessible et immuable, anticipant Hodler. Le lac les sépare comme un purgatoire entre la terre et le paradis.

L'homme solitaire est de très haute taille mais sa silhouette paraît minuscule face au lac. La rive opposée est éclairée dans toute sa longueur par la lumière sublime.

Au lot 12, Sonnenblick im Riesengebirge, 26 x 32 cm, est estimé £ 500K. Le premier plan est une pente rocheuse sur laquelle sapins et arbres morts alternent dans la pénombre. La lumière mystique du soleil commence à frapper la montagne de l'autre côté.

Ces peintures ne sont pas datées. Landschaft peut être comparé aux oeuvres réalisées autour de 1823 à partir des vues des Alpes par J.C.C. Dahl. Le terminus post quem de Riesengebirge est 1810 quand l'artiste a fait une randonnée dans cette chaîne de montagnes entre Silésie et Bohème. Elle peut avoir été créée à la même période que le Landschaft.