5 nov. 2018

Meubles Laqués par Eileen Gray

Eileen Gray termine ses études d'art à Paris. Elle se spécialise dans l'ameublement de luxe. Sensible et autonome avec un goût prononcé pour l'exotisme, elle innove sans se préoccuper des modes pré-existantes. Cherchant la qualité plutôt que la production de série, elle préfère concevoir des oeuvres uniques.

Elle ouvre un atelier de boiserie laquée à Paris en 1910 avec un artisan spécialisé, le Japonais Seijo Sugawara. Ils développent ensemble de nouvelles couleurs. En 1913 le raffinement et l'originalité de leurs panneaux Japonisants sont appréciés par le couturier Jacques Doucet, faisant immédiatement d'Eileen Gray une pionnière de l'Art Déco Parisien.

Pendant la guerre Gray et Sugawara travaillent à Londres. Dans la vente Saint-Laurent Bergé en février 2009, Christie's a vendu pour € 4M incluant premium une très rare enfilade laquée de cette période de transition. A la fin de la guerre ils redémarrent l'atelier Parisien.

Le 27 novembre à Paris, Artcurial vend une console laquée réalisée avant 1920 avec un plateau de 124 x 39 cm et une longueur totale de 169 cm en incluant les tablettes latérales amovibles. Elle est entièrement laquée avec des couleurs variées et la laque du plateau est incrustée de poudre d'argent. Elle est estimée € 1M, lot 77.

Le seul meuble similaire connu, avec des dimensions légèrement différentes, figurait aussi dans la collection Saint-Laurent Bergé. Dans la vente déjà évoquée ci-dessus, elle a été vendue pour € 2,3M incluant premium sur une estimation basse de € 1M.