25 nov. 2018

Montaigne par Lui-Même

En 1572 Montaigne est retiré depuis deux ans de sa charge de conseiller au Parlement de Bordeaux tout en restant au service actif du roi, notamment pour des opérations militaires. Il est sociable sans être courtisan. Agé de 39 ans, il sait déjà qu'il a réussi sa vie. Il devient moraliste en s'appuyant d'abord sur les auteurs antiques.

Quand ses engagements publics lui laissent un peu de temps libre, il s'isole dans sa bibliothèque et il écrit. Comprenant progressivement que sa manière d'être peut servir de modèle, il va donner visibilité sur son psychisme et ses émotions, sans cacher ses défauts.

Il ne sait pas si son livre peut être utile. Effectivement aucune introspection similaire n'existait dans la littérature sauf peut-être les Confessions de saint Augustin dont l'objectif était très différent.

Les Essais de Messire Michel seigneur de Montaigne sont publiés en 1580 à Bordeaux en deux livres qui sont souvent reliés ensemble. Cette édition inclut aussi plusieurs sonnets par feu le poète stoïcien La Boétie, avec qui il avait ressenti la forte empathie qui lui a donné envie d'expliciter ses propres sentiments. Cette section sera supprimée dans les éditions posthumes des Essais.

Le meilleur exemplaire de l'édition originale des Essais a fait surface dans une vente aux enchères par Christie's le 25 juin 2009, où elle a été vendue pour € 715K incluant premium. Elle a conservé sa reliure d'origine en vélin souple et est complète, incluant les rares feuilles d'errata.

Provenant maintenant de la bibliothèque de Pierre Bergé, ce livre est estimé € 400K à vendre le 14 décembre à Paris - Drouot par la maison de ventes Pierre Bergé et Associés en association avec Sotheby's, lot 855.

Après ces deux premiers livres, Montaigne explore son Moi avec une acuité croissante, faisant l'objet du troisième livre publié en 1588.