19 nov. 2018

Monuments d'Europe par Zao Wou-Ki

Venant de Shanghai, Zao Wou-Ki arrive à Paris avec sa femme Lan-Lan en 1948. Il avait suivi les cours de Lin Fengmian à Hangzhou et sent bien que sa maturité artistique va se développer en Europe. Il se précipite pour visiter le Louvre.

L'art en France n'est plus l'apanage des impressionnistes, de Picasso et de Matisse. Bien accueilli par les jeunes artistes de sa génération, il a une boulimie de connaissances et découvre avec émerveillement la lithographie et les cathédrales gothiques.

Apprenant par ses nouveaux amis que l'abstraction doit fournir une impression non figurative de la nature, il réalise ses premières peintures abstraites en mêlant diverses nuances de vert et ajoute des signes non intelligibles qui démontrent sa maîtrise de la calligraphie Chinoise.

Zao développe en 1951 un nouveau style de peinture qui sera facile à transposer en gravure. La vue figurative est centrale, composée de réseaux d'incisions sur un fond abstrait à dominante monochrome ou bicolore. Cette disparition progressive de la frontière entre le figuratif et l'abstrait a peut-être été influencée par Vieira da Silva.

Il veut exprimer dans sa globalité cette Europe qu'il parcourt en tous sens et la plupart de ses dessins de monuments sont typiques de leurs styles sans pour autant être localisés.

Un alignement varié sans titre dans un environnement doré, huile sur toile 89 x 116 cm datée 1951, sera vendu par Christie's à Hong Kong le 24 novembre, lot 25. Peint en 1951-1952 dans le même style, un flanc de cathédrale ressemblant à Notre-Dame de Paris, 81 x 100 cm, a été vendu pour HK$ 41,5M incluant premium par Christie's le 28 novembre 2015.