5 nov. 2018

Un Enfant Prodige à Leyde

La ville de Leyde est devenue riche grâce à l'industrie du tissage. L'artisanat s'est développé : presse à imprimer dès 1483, gravure sur verre, orfèvrerie. Le premier peintre important, Cornelis Engebrechtsz ou Engelbrechtsz, spécialisé dans les scènes Bibliques, forme ses fils et ses apprentis.

Elève de Cornelis, Lucas Hugensz est doué pour les arts graphiques. Dès son adolescence, il démontre une grande maturité. Commençant en 1508, son oeuvre gravée est importante, avec une abondance et une finesse des détails et une beauté des contrastes qui ont enthousiasmé Dürer. Les couleurs de sa peinture sont les plus brillantes de son temps. Il est connu sous le nom de Lucas van Leyden.

Lucas est né à Leyde. On croit que son père était peintre. Sa date de naissance n'est pas connue. On ne sait pas comment il a appris la gravure ni sous quelle influence il s'est spécialisé dans les scènes de genre animées de foules de personnages. Il se marie à Leyde en 1515 et meurt en 1533, âgé d'environ 40 ans.

Sa biographie est brouillée par l'éloge fait par van Mander, né quinze ans après la mort de Lucas, qui a cependant pu recueillir les souvenirs de témoins directs. Lucas apparaît comme passionné par son art dès son enfance, travaillant jour et nuit jusqu'à l'épuisement qui écourtera sa vie.

Les oeuvres autographes de Lucas van Leyden sont d'une extrême rareté aux enchères. Le 4 décembre à Londres, Christie's vend au lot 60 un dessin 28 x 13 cm à la craie noire montrant un jeune homme debout richement vêtu, probablement une étude pour un détail d'une composition qui n'a pas été identifiée. Le filigrane est connu aux Pays-Bas et en Allemagne dans les décennies 1520 et 1530.

Ce dessin appartenait à la Rugby School et est vendu au bénéfice de son programme d'éducation. Le communiqué de presse du 10 septembre annonce une estimation aux alentours de £ 1,5M.