24 déc. 2018

Le Mystère du Cerf

Albrecht Dürer était le filleul d'Anton Koberger, imprimeur à Nuremberg. Koberger avait été orfèvre mais utilisait la gravure sur bois pour ses illustrations. Il a certainement enseigné à son élève toutes les subtilités de ces techniques. Bien que les gravures sur bois par Dürer soient très abondantes, on ne sait pas s'il coupait lui-même les blocs ou s'il fournissait seulement le dessin à un artisan spécialisé.

Promoteur de tous les thèmes d'images, Dürer réalise des gravures sur cuivre à partir de 1496. L'action est plus directe : le burin de l'orfèvre dessine le trait sur le métal de la même manière qu'un crayon sur le papier, au contraire du ciseau du sculpteur qui creuse dans le bois les zones qui ne seront pas encrées.

La gravure sur cuivre est préférée pour les éditions les plus prestigieuses. Le dessin est plus fin, permettant une meilleure maîtrise des ombres et des lumières. Malheureusement la pression exercée sur la plaque génère une usure qui limite la quantité du tirage.

Préparé vers 1501, Saint Eustache, 36 x 26 cm, est la plus grande image sur cuivre imprimée par Dürer. Le chasseur voit le Christ crucifié entre les bois du cerf. Cette légende est un excellent support pour la démonstration du savoir faire de l'artiste, incluant personnage et paysage ainsi que divers animaux avec une superbe précision anatomique.

Il ne fait pas de doute que Dürer a créé cette oeuvre pour la promotion de son art. Le chasseur habillé à la mode de son temps ressemble au futur empereur Maximilien. Le paysage est inspiré de Van Eyck et la composition générale est proche d'une illustration publiée par Koberger pour la Légende Dorée.

Un exemplaire du Saint Eustache de Dürer a été vendu pour $ 720K incluant premium par Christie's à New York le 29 janvier 2013. Un autre exemplaire avec le même filigrane est listé dans la même salle de ventes le 29 janvier 2019, lot 30.