26 déc. 2018

Le Teinturier d'Amsterdam

Jan van de Cappelle est le fils d'un riche teinturier d'Amsterdam. Par rapport à l'offre sur le marché de l'art, ses moyens financiers sont illimités. Il est lui-même un dessinateur prolifique et un peintre doué. De 1645 à 1679, entre sa première peinture datée et sa mort probablement inopinée, il est le spécialiste des marines calmes, sans doute sous l'influence de son ami de Vlieger.

Van de Cappelle observe les reflets des nuages gris dans les eaux clapotantes des rivages et des ports. Le ciel bleu et les tempêtes ainsi que les guerres et les naufrages ne l'intéressent pas. Comme Heda à Haarlem pour les natures mortes, il suit avec le plus grand réalisme le parcours complexe des rayons de lumière.

Il n'appartient à aucune guilde et n'a donc en principe pas le droit de vendre son art. Pourtant très peu de ses peintures sont trouvées dans le fabuleux inventaire de sa succession. Il avait très certainement une pratique d'échange avec les plus grands maîtres. Son art évolue peu, rendant très difficile de dater ses oeuvres.

Il est la seule personne dont le portrait ait été peint à la fois par Rembrandt et par Hals. Il possédait plus de 500 dessins par Rembrandt, acquis grâce aux opportunités des difficultés financières de l'artiste, 1300 par de Vlieger, 900 par Avercamp et 400 par van Goyen. Sa collection de près de 200 peintures incluait les grands maîtres hollandais, flamands et allemands.

Le 30 janvier à New York, Sotheby's vend une huile sur panneau 62 x 83 cm peinte par van de Cappelle probablement dans la décennie 1650. Elle est estimée $ 4M, lot 61. Une huile sur toile 48 x 53 cm datée 1653 a été vendue pour £ 3,6M incluant premium par Christie's le 8 juillet 2005.

Dans la même prochaine vente et provenant de la même collection, d'autres rares peintures par des artistes indépendants ou dilettantes sont offertes : une par Joachim Wtewael, précédemment discutée dans cette chronique, et deux par Jacobus Vrel que je considérerai prochainement.