22 déc. 2018

Les Délices de l'Olympe

Les histoires de la mythologie grecque sont des prétextes à un art érotique. On se souvient de la réaction des autres dieux quand Vulcain leur révèle sa femme Venus au lit avec Mars : ils rigolent.

Bartholomäus Spranger peint de tels thèmes pour l'empereur Rodolphe II. A Haarlem, Hendrik Goltzius diffuse largement ces images par ses gravures et ajoute de nouveaux thèmes dans ses propres peintures. Le style maniériste apporte la force dans les corps musclés des hommes et une lascivité charmeuse dans les longs corps des femmes. Cupidon excite tout le monde.

Contemporain de Goltzius, Joachim Wtewael fait toute sa carrière à Utrecht où il est un des fondateurs de la guilde locale de Saint Luc. Il est aussi un riche marchand de fibres de lin et n'a pas besoin de créer un véritable atelier. L'orthographe Uytewael, plus rare, permet mieux de comprendre comment il faut prononcer son nom.

Wtewael peint sur toile, sur bois ou sur cuivre selon les formats. Curieusement, il utilise le cuivre pour les thèmes les plus complexes, avec une foule de personnages dans des positions variées. Ces scènes mythologiques deviennent ainsi une anthologie de ses petites histoires dans lesquelles il montre une vie libre, parfois jusqu'à la relation charnelle. Du point de vue du style, il n'influence cependant pas ses compatriotes les truculents Caravagistes d'Utrecht.

Le 30 janvier à New York, Sotheby's vend un Banquet des Dieux, huile sur cuivre 16 x 20 cm, lot 53 estimé $ 5M. Sur ce très petit format Wtewael a mis en scène environ cinquante personnages en plusieurs registres progressifs de la terre aux nuées, avec la très grande précision de détails permise par le polissage métallique.

Au premier plan Mars et Venus occupent la place d'honneur. Les groupes interagissent avec subtilité : la flèche de Cupidon et la lance de Minerve ne sont pas dirigées à l'intérieur de leurs propres groupes. Certains de ces personnages proposent complaisamment leur nudité à leur partenaire. Les taches bleu vif de vêtements apportent un intéressant équilibre chromatique dans l'avant-scène. Vulcain n'a pas été invité.

Cette oeuvre est similaire à plusieurs opus sur le thème des Noces de Pélée et Thetis. Par la clarté de la composition, elle est ultérieure à la version de 1602. Elle précède une meilleure version peinte en 1612.

Le Banquet des Dieux est directement inspiré d'une gravure par Goltzius basée sur un dessin de Spranger. Egalement après Goltzius, Mars et Venus surpris par Vulcain, huile sur cuivre 18 x 14 cm peinte par Wtewael en 1610, a été vendue pour £ 4,6M incluant premium par Christie's le 3 juillet 2012 sur une estimation basse de £ 2M.