21 févr. 2019

Bouddhisme au Yunnan

Le contrôle politique de l'ensemble du territoire Chinois était une gageure. Pragmatiques, les Tang fédèrent des ethnies de l'actuel Yunnan dans le royaume du sud, Nanzhao en langue Chinoise. Nanzhao ne tarde cependant pas à se rebeller et sa dynastie dure en tout 200 ans. Après une courte période d'anarchie, le royaume de Dali prend la suite, avec une autonomie similaire.

Le bouddhisme est introduit il y a 1200 ans à Nanzhao par un moine de l'Inde et devient la religion officielle moins d'un siècle plus tard, juste avant la chute du royaume. Dans cette région Chinoise proche de l'Asie du Sud, la dévotion est plus proche de l'Indonésie et de la Birmanie que du Bouddhisme Chinois. En particulier la préférence des Song pour la représentation féminine Guanyin du bodhisattva Avalokiteshvara n'atteint pas Dali.

Ce canon spécifique inclut dès l'époque de Nanzhao une figure d'Avalokiteshvara, ou plus précisément Guanshiyin Pusa, en prédicateur debout avec un corps grand et mince. Un bronze doré de 46 cm de haut fait il y a environ 900 ans à Dali est estimé $ 2M à vendre par Christie's à New York le 20 mars, lot 813.

Guanshiyin Pusa est une émanation d'Amitabha. Parfois à Dali le dieu ou le bodhisattva est montré dans une position assise avec les jambes parallèles et non dans la position classique du lotus.

Dans la même vente que ci-dessus, le lot 814 estimé $ 4M est un très rare Avalokiteshvara assis, bronze doré de 38 cm de haut fait à Dali il y a environ 1000 à 900 ans. Les deux bras principaux avec les mains jointes et deux autres bras réalistement symétriques le long du corps avec les mains sur les genoux ont survécu. Cette pièce inclut des tenons pour attacher d'autres paires de bras, symboles de l'omnipotence du bodhisattva. La rare position verticale du troisième oeil confirme l'origine Dali.