24 févr. 2019

Chaise assistée par Ordinateur

Le meilleur bâtisseur de structures est la nature elle-même. La croissance des végétaux inclut une compensation des faiblesses et la croissance du squelette inclut une élimination des excédents. Les arbres de Calder, qui était ingénieur de formation, montrent bien qu'il avait une compréhension au moins intuitive de ces principes.

La modélisation par ordinateur ouvre une voie nouvelle. En 1998 Opel crée un logiciel basé sur les algorithmes de la nature pour alléger le support du moteur dans ses voitures. Impressionné par les résultats d'Opel, Joris Laarman conçoit des logiciels similaires pour créer des meubles. En 2003 il crée un radiateur dont la forme est basée sur l'optimisation de la conduction thermique.

Pour concevoir sa chaise sur le principe de la croissance des os, il définit la position du dossier et de l'assise et les points de contact avec le sol puis laisse l'ordinateur calculer les détails de la structure. La réalisation en aluminium de ces formes complexes est résolue pour les petites séries par des techniques de moulage en une seule pièce à céramique perdue. L'industrialisation est encore aujourd'hui un défi qui mérite d'être étudié : les sièges assistés par ordinateur de Laarman ont une robustesse très supérieure au mobilier classique.

Après sa chaise, Laarman réalise un fauteuil et une chaise à bascule basés sur le même principe de la nature, une bibliothèque inspirée par les branches, une table utilisant les calculs classiques des piliers de ponts et bien d'autres pièces d'ameublement.

La 'Bone Chair' en aluminium est éditée en 12 exemplaires en 2006. Elle est déjà un icône du mobilier contemporain. Quatre d'entre elles sont conservées dans des musées, incluant le Rijksmuseum et le MoMA.

Le numéro de série 4/12 a été vendu pour £ 345K incluant premium par Phillips le 27 avril 2016. Le 8/12 est estimé £ 400K à vendre par Christie's à Londres le 6 mars, lot 115.