16 févr. 2019

Conservateur et Partenaire

Cherchant la liberté sexuelle, David Hockney arrive en Californie en 1964. La vie de débauche ne répond cependant pas à ses questions sur la communication à l'intérieur d'un couple.

Il réalise entre 1968 et 1977 des doubles portraits de très grand format, 214 x 305 cm. Il alterne les couples homosexuels et hétérosexuels et termine la série par ses propres parents, ce qui démontre bien que sa préoccupation n'est plus le sexe mais le dialogue. Les personnages sont le plus souvent identifiés dans le titre et sont très reconnaissables.

Invariablement les deux personnages sont éloignés l'un de l'autre avec des regards délibérément orthogonaux. Dans cette étrange intimité, le peintre est un invisible voyeur social.

Installé à nouveau à Londres en 1968, il ne néglige pas l'Amérique. Le Metropolitan Museum of Art de New York prépare une grande exposition qui dévoilera l'art Américain d'après-guerre au grand public. Le conservateur de cette importante opération culturelle est le très influent Henry Geldzahler.

Hockney arrive dans le salon de Geldzahler à Manhattan avec son carnet de croquis, son polaroid et sa grippe. De retour dans son atelier à Londres, il peint en 1969 'Henry Geldzahler and Christopher Scott'. Cet acrylique sur toile sera vendu par Christie's à Londres le 6 mars, lot 8. Le communiqué de presse du 17 décembre annonce une estimation au-delà de £ 30M.

Les deux hommes ne pourraient pas être plus dissemblables et pourtant leur vie en couple est durable. Robuste et sûr de lui-même, Geldzahler est confortablement assis au milieu d'un très beau canapé digne des plus grandes collections Art Déco. A droite, son jeune partenaire est debout, habillé d'un imperméable trop grand pour lui et aussi raide que le lampadaire. La scène est localisée par les gratte-ciel au-delà de la petite fenêtre.