19 févr. 2019

Fierté Noire

Les arts graphiques Américains sont l'apanage des hommes blancs. Beauford Delaney s'est exilé. Les rares femmes de couleur qui ont osé une carrière d'artiste ont été ignorées ou persécutées, à l'exemple d'Elizabeth Catlett qui a perdu sa nationalité Américaine pendant 40 ans.

Le vent tourne dans le cercle littéraire du Dr Maya Angelou. En 1990 Faith Ringgold et Clarissa Sligh réunissent dans une exposition l'art de 100 femmes noires. Aujourd'hui encore la déségrégation n'est pas terminée malgré les succès incontestables de Julie Mehretu et Kara Walker.

Le thème de la femme peintre ne pouvait pas laisser indifférent Kerry James Marshall. Cet artiste basé à Chicago montre une Amérique réservée aux Noirs dans leur conquête progressive d'un statut social décomplexé dans la vie quotidienne, l'éducation, les loisirs et les émotions.

Le 1er mars à New York, Sotheby's vend le portrait imaginaire d'une jeune femme noire, acrylique sur PVC 73 x 63 cm peint par Marshall en 2008, lot 209 estimé $ 1,8M.

Cette femme est une artiste peintre reconnaissable aux attributs de son travail, la palette bariolée de couleurs et la blouse maculée. Elle est debout, la main énergiquement posée sur la hanche, le regard droit fièrement dirigé vers l'observateur. Les réseaux de lignes sur le mur du fond laissent penser que son art est abstrait.