7 févr. 2019

Le Défi de Venise

Une photo montre un couple âgé entouré des célèbres pigeons de la Piazza San Marco. Claude et Alice ignorent résolument la façade de la basilique qui est derrière eux : Monet n'est vraiment pas venu à Venise pour faire du tourisme.

Monet arrive à Venise le 1er octobre 1908. Il y séjourne deux mois et demi, avec ses toiles, ses palettes et ses couleurs. Le défi est immense : tous les artistes ont aimé Venise. L'interprétation du soleil au travers de la brume a déjà été faite, par Turner en 1841. Monet se concentrera sur les reflets du ciel et des pierres dans les clapotis des canaux et de la lagune.

La vue du Palazzo Contarini, vendue pour £ 19,7M incluant premium par Sotheby's le 19 juin 2013, peinte au début de son séjour, est intéressante par sa fausse maladresse. La composition strictement divisée en deux zones égales entre le monument et le canal, et sans horizon, repousserait un acheteur de cartes postales. L'attention est d'autant plus attirée sur la beauté des textures et sur les reflets multicolores.

Désormais sûr de la qualité de son art, Monet s'enhardit jusqu'à composer des vues topographiques du plus grand classicisme. Deux images presque identiques du Palais Ducal en vue rapprochée confirment que l'artiste est plus intéressé par l'atmosphère spéciale de Venise, qu'il appelle l' "enveloppe", que par les variations au fil des heures.

L'une d'elles, 81 x 99 cm, est conservée au Brooklyn Museum. L'autre, 81 x 93 cm, est estimée £ 20M à vendre par Sotheby's à Londres le 26 février, lot 6.

Quand Monet est revenu à Giverny, Bernheim-Jeune lui a acheté la plus grande partie de ses vues de Venise. Il a continué à les retravailler jusqu'à leur exposition triomphale en 1912. Après l'exposition il a encore modifié une des vues du Palais Ducal, à la recherche d'un rendu parfait de ses conceptions artistiques.

La peinture qui vient en vente est probablement l'oeuvre qui a été ainsi améliorée en 1912 ou 1913. L'équilibre des nuances est très réussi, sans couleur dominante bien que les détails de la palette soient vifs. La texture de la surface de l'eau est d'une grande régularité. Le majestueux palais apparaît flou, comme dé-focalisé : il n'était pas le thème majeur de l'image.

Je vous invite à regarder la courte vidéo partagée par Sotheby's.