3 févr. 2019

Les Duchesses de la Vapeur

Embauché en 1931 à l'usine de Crewe comme Chief Mechanical Engineer du London, Midland and Scottish railway (LMS), William Stainer est chargé de la modernisation des locomotives à vapeur qui tirent les trains express de passagers de la compagnie.

Les locomotives en configuration de roues 4-6-2 répondent à ce besoin. Introduites en 1933 avec les numéros de série 62** pour la LMS correspondant à 462** pour la British Railway, ces machines sont remplacées en 1964 par des locomotives électriques.

Les premières séries forment la Princess Royal Class. Il leur est adjoint à partir de 1937 la Coronation Class, avec des améliorations de performances et de rendement. Le troisième lot de la Coronation Class est composé des numéros 6230 à 6234. En 1939 la Duchess of Abercorn, numéro 6234, établit le record définitif de puissance pour une locomotive à vapeur Britannique. La Duchess of Sutherland, numéro 6233, est une des trois Coronation préservées et est maintenue opérationnelle.

Harry Powell a fait toute sa carrière comme coppersmith à l'usine de Crewe. Pour satisfaire un client exigeant, il réalise un modèle à l'échelle 1/8 de la Duchess of Buccleuch, numéro 6230, et de son tender en réutilisant les plans d'usine.

Ce modèle de gauge 7 1/4 inch mesurant 2,87 m de long est une réplique précise dans tous les détails, incluant couleur extérieure crimson, cuirs marron, inscriptions, plancher en bois, porte coulissante, chaudière en cuivre et tous les équipements. Cette réalisation livrée vers 1970 avait nécessité 18 000 heures de travail sur dix ans. Le modèle de la 6230 a été vendu pour £ 170K incluant premium par Dreweatts le 25 avril 2012.

Un autre modèle identique de la Duchess of Buccleuch avait été fabriqué en même temps par Powell, probablement pour son usage personnel. Il est estimé au-delà de £ 100K à vendre par Dreweatts à Donnington Priory, Newbury, Berkshire, le 12 mars, lot 23.