12 févr. 2019

Les Yeux du Bateau

Egon et Wally vivent ensemble depuis la fin de l'année 1911. Il a 21 ans et elle en a 17. Elle est le principal modèle de son art érotique. Les voisins cherchent à protéger leurs filles adolescentes contre l'influence sulfureuse du jeune couple. Egon et Wally quittent successivement Vienne et Krumau et s'installent au village de Neulengbach.

Après une nouvelle plainte, Egon Schiele passe 24 jours dans la prison de Neulengbach, en avril 1912. Sa condamnation s'est limitée à un outrage aux bonnes moeurs pour avoir exposé des dessins érotiques dans un lieu accessible aux enfants.

Une fois sorti de cette épreuve, Schiele ressent le besoin de changer d'air. En mai il passe quelques jours à Trieste, un lieu qu'il aimait bien, dans l'agréable ambiance du port de pèche.

Le 26 février à Londres, Sotheby's vend Triestiner Fischerboot, lot 9 estimé £ 6M, huile sur toile certainement peinte dans son atelier à Vienne vers la fin de 1912.

Sur un format carré 70 x 70 cm, la composition est symétrique et plate. Le bateau est vu de face, dans un dessin plutôt naïf et sans perspective. Les couleurs sont riches et saturées, dans le style morbide que Schiele avait déjà pratiqué.

La perspective est pourtant présente par l'eau qui s'écarte devant le bateau comme si celui-ci fonçait sur l'observateur. A l'avant du bateau deux points d'ancrage augmentent la menace de ce sujet qui aurait pu être paisible. Noirs dans une orbite rouge vif, ils sont de part et d'autre de l'axe principal comme les taotie intimidateurs des bronzes liturgiques Chinois.

La suite logique de Triestiner Fischerboot est la série des paysages hantés de Krumau dans lesquels aucune présence humaine n'est nécessaire pour exprimer les sentiments de l'artiste. Jusqu'en 1912 Schiele aurait pu devenir un artiste maudit. Ce n'est pas le cas : la gloire lui vient dès 1913 avec sa première exposition solo.