21 févr. 2019

Poissons dans l'Eau

Pour les Taoïstes, le poisson est un symbole de bonheur, passant toute sa vie dans l'eau où il est né en un parfait exemple d'harmonie entre un animal et son environnement. Le couple de poissons appairés en haut relief dans l'intérieur d'un bol en bronze est un ornement apprécié sous les Han.

Le 20 mars à New York, Christie's vend un bol aux poissons réalisé en jade ciselé dans le style archaïque pour l'empereur Qianlong, lot 806 estimé $ 1M.

La base du bol offre un poème incisé en 40 caractères disposés en trois cercles concentriques autour de la marque impériale. Il est signé de deux sceaux de Qianlong comme Fils du Ciel et comme Quotidiennement Assidu, et daté de l'automne de son année bingwu correspondant à 1786 CE. Le plus érudit des empereurs détaille dans son poème l'intérêt culturel de telles répliques.

Le jade utilisé est céladon pâle légèrement tacheté de blanc, approchant la couleur de l'eau conservée pour l'empereur. Avec ou sans eau dans le bol, cette teinte apporte sur les figures de jade l'illusion de l'élément naturel de vrais poissons.

L'empereur indique que ces poissons en haut relief sont dans le style des Han, différent des récipients des Zhou. La modernité n'est pas indispensable mais elle est toutefois utile parce que le jade n'a pas le mauvais goût du bronze.

Mesurant 25 cm de diamètre, ce bol monté sur cinq petits pieds est le plus grand de seulement trois exemples connus. L'un d'eux, 18 cm de diamètre, est inscrit du même poème et de la même date. Le plus petit, 13 cm, n'est pas inscrit.