27 mars 2019

Dans le Goût de Huang Gongwang

L'histoire de l'art Chinois doit être perçue comme une continuité. Le suprême raffinement pour un peintre classique est de reconstituer les sentiments d'un ancien maître. Les commentaires inscrits sur les colophons au fil des siècles apportent les observations les plus pertinentes pour l'interprétation de l'oeuvre. Le paysage est un thème propice mais son identification géographique est sans importance.

Le 1er avril à Hong Kong, Sotheby's vend un paysage peint sur papier à l'encre et lavis d'eau sans couleurs par Qian Weicheng, rouleau à main 33 x 520 cm daté dinghai correspondant à 1767 CE, lot 2600 estimé HK$ 12M. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.

Pour un paysage d'automne à l'encre et couleurs conservée dans la collection du National Palace Museum à Taipei, Qian annonçait qu'il avait fortuitement imité Huang Gongwang.

Depuis la fin de la dynastie Ming, Huang est considéré comme l'un des quatre grands maîtres de la fin des Yuan. Il savait exprimer la variété luxuriante de la nature par une multitude de détails tout en conservant la cohérence de l'ensemble. Quelques maisons dispersées apportent le seul témoignage de l'existence humaine.

Sur le rouleau qui vient en ventes, l'influence combinée des quatre anciens maîtres est un tour de force. Huang apporte l'inspiration prépondérante mais l'inimitable quiétude de Ni Zan, le dessin réaliste de Wu Zhen et les textures en traits denses de Wang Meng sont clairement perceptibles par endroits.

Les quatre maîtres étaient rejetés par la société officielle dans l'ambiance trouble de la fin de la dynastie Yuan. Ils n'étaient pas des artistes professionnels. Huang était un devin itinérant, Wu était astrologue, Ni vivait comme un ermite sur sa maison flottante et Wang est mort en prison sous une accusation de conspiration.

Qian était un grand mandarin. Sa sensibilité à l'art des quatre rebelles de la période Yuan témoigne de l'extrême acuité de son appréciation artistique. Son art suscitait les louanges de Qianlong. Un rouleau 34 x 460 cm en encre et couleur regroupant dix paysages de montagnes, commenté sur chaque vue par l'empereur, a été vendu pour HK$ 147M incluant premium par Sotheby's le 3 avril 2018.