11 mars 2019

La Montagne des Maréchaux

Zhang Daqian a fui la Chine communiste. Dans son jardin des Huit Vertus près de Sao Paulo, il développe un art inspiré à la fois par l'expressionnisme et par l'art graphique traditionnel Chinois. Il voyage et expose beaucoup pendant toute cette période. En 1968 il est nommé docteur honoraire par un collège de Taiwan.

En 1968 également, Zhang quitte le Brésil pour s'installer en Californie où il rencontre d'autres exilés, dont la fille de Zhang Xueliang avec son mari.

Succédant en 1928 à son père Zhang Zuolin assassiné par les Japonais, Zhang Xueliang avait été un des plus puissants seigneurs de la guerre, opérant depuis la Mandchourie et surnommé le Jeune Maréchal. Assigné à résidence depuis 1936 pour avoir temporairement amené Chiang Kai-shek à négocier avec les communistes contre les Japonais, il avait été forcé de suivre en 1949 l'exil du Kuomintang à Taiwan.

Zhang Zuolin, le Vieux Maréchal, était un paysan d'origine pauvre. Les deux "Maréchaux", père et fils, aimaient situer leurs origines dans les monts Yiwulu, l'un des plus beaux paysages de Mandchourie. Toujours bloqué à Taiwan, Zhang Xueliang devint un poète, érudit et collectionneur raffiné. Pour inspirer son ami Zhang Daqian, il avait composé un essai poétique sur la beauté éternellement verte de sa montagne.

Le 2 avril à Hong Kong, Sotheby's vend une vue imaginaire des monts Yiwulu, encre éclaboussée et couleurs sur papier 101 x 196 cm peinte en 1969 par Zhang Daqian et dédicacée par lui à la fille et au gendre de Zhang Xueliang, lot 1415 estimé HK$ 50M.

Dans un style où une illusion réaliste prime sur l'abstraction qui avait dominé les paysages dans les années précédentes, cette oeuvre peut être comparée avec une vue de collines anonymes sous les neiges de printemps, 68 x 138 cm, peinte la même année, vendue pour HK$ 42M incluant premium par Christie's le 28 novembre 2017.