10 mars 2019

Le Chagrin du Vieux Poète

Shen Zhou appartenait à une famille de riches propriétaires terriens de la région de Suzhou, à 100 Km au nord-ouest de Shanghai. Ayant reçu une excellente formation de literati, il parvient à échapper aux fonctions officielles par une action qui est caractérisée comme une piété filiale. Il est réputé pour ses qualités humaines, transcrites dans la forme à la fois ferme, franche et sereine de son dessin et de son écriture.

Loin de la cour impériale, il devient un artiste et poète professionnel. Il forme avec ses disciples l'école informelle de Wu, le nom antique de Suzhou. La réputation de ce groupe provincial devient nationale.

En 1502 CE, Shen Zhou perd son fils. Il exprime son chagrin l'année suivante par une collection de dix poèmes sur le thème des fleurs fanées. La qualité littéraire de cette oeuvre suscite un dialogue entre le vieux poète et ses disciples, avec la composition par les uns et les autres de nouveaux poèmes dont certains réutilisent les rimes des poèmes initiaux.

Un rouleau autographe, signé mais non daté, composé des dix poèmes originaux complets et de trois réponses du poète, est estimé $ 1,2M à vendre par Sotheby's à New York le 22 mars, lot 1168.

Ce rouleau utilise le style de Huang Tingjian, l'un des plus grands maîtres de la calligraphie sous les Song. Il est très comparable par son écriture à un rouleau conservé au Musée de Taipei qui inclut un frontispice et une peinture autographes ainsi qu'une réponse datée 1508 CE par son meilleur disciple. Shen Zhou meurt l'année suivante, âgé de 82 ans.