5 mars 2019

Le Parfait Eveil du Fils du Ciel

Les Mandchous ont renversé les Ming et créé la dynastie des Qing. L'empereur Qianlong promouvait l'étymologie mettant son groupe ethnique sous la protection de Manjusri, le plus important des bodhisattvas. Il aimait être montré sur les images comme une réincarnation de Manjusri. La piété bouddhiste de Qianlong explique son action culturelle transcendant toute l'histoire de la Chine depuis ses origines historiques.

La Mandchourie est la région qui sépare Beijing du désert de Gobi, ouvrant la route de la Mongolie et du Tibet. Comme ses prédécesseurs, Qianlong est un protecteur du Lamaïsme. Pour atteindre la perfection du Fils du Ciel, l'empereur doit être imprégné des Sutras Tibétaines. Qianlong donne l'exemple en calligraphiant lui-même les Sutras, à l'occasion de célébrations importantes.

Le 20 mars à New York, Sotheby's vend la calligraphie autographe par Qianlong de la Sutra du parfait éveil selon la traduction Chinoise ancienne attribuée au moine Buddhatrata. Une inscription à la fin du texte indique que le travail impérial a été commencé le 19ème jour du premier mois de l'année bingyin et terminé le 15ème jour du mois suivant. Cette année correspond à 1746 CE.

La calligraphie a été réalisée sur 42 feuilles de largeur inégale, chacune pliée en plusieurs pages 22 x 10 cm avec le plus grand soin. Elles ont été collées ensemble par leurs bords pour constituer deux volumes de qualité impériale.

Le papier pour la calligraphie avait été préparé avec une teinture jaune pour imiter les Sutras Song de la collection impériale. Le texte est précédé d'une figure de Bouddha et de quatre emblèmes Bouddhistes, chacun en pleine page, et suivi des quatre autres emblèmes et d'une figure du guerrier protecteur Wei Tuo. Chaque volume est inclus dans une reliure brocardée d'or et de couleurs, et le tout est inséré dans un luxueux étui.

L'ensemble est estimé $ 300K, lot 548. Je vous invite à regarder la video partagée par la maison de ventes.