6 mars 2019

Le Protecteur des Tantras

Dans le bouddhisme tantrique, Mahakala est le protecteur des textes sacrés et pourfend l'ignorance. Commun au Bouddhisme, à l'Hindouisme et au Sikhisme, il est l'émanation d'un dieu ou d'un bodhisattva. L'ignorance est assimilée à la mort, dont Mahakala porte de nombreux symboles : les têtes de mort des cinq sagesses forment une couronne au-dessus de son large front et il tient une coupe faite avec un crâne. Les flammes sont prêtes à jaillir de ses cheveux.

Panjaranatha Mahakala est une émanation du bodhisattva Manjusri. Avec seulement deux bras, il est le gardien du pavillon des textes sacrés. Malgré son apparence terrible, il est plutôt pacifique.

Les bronzes montrant cette déité sont très rares, à l'exception d'une brève période au début de la dynastie Ming. Cette iconographie a cependant été maintenue au Tibet, avec de nouveaux raffinements dans la férocité dissuasive.

Le 19 mars à New York, Bonhams vend une figure de Panjaranatha Mahakala de 27 cm de haut en alliage de cuivre doré, faite au Tibet environ deux siècles après le règne de Yongle. Elle est estimée $ 800K, lot 928.

Par rapport à ses prédécesseurs, sa physionomie apparait comme encore plus puissante, avec une bouche grande ouverte pour montrer les crocs et la langue. Il est positionné fermement sur ses deux jambes pliées latéralement. Les pieds sont posés sur le cadavre décrépit d'un ignorant.