7 mars 2019

Un Mandala pour chaque Déité

Préparé par un moine Bouddhiste il y a 900 ans, le Vajravali est une compilation de l'accès à tous les domaines de la connaissance universelle confiés à 42 déités résidant chacune dans son mandala. Le guide iconographique de ce texte invite à des représentations animées, colorées et joyeuses tout en définissant clairement la limite fortifiée et jalousement gardée entre le palais céleste et le monde profane.

Un cycle de thangkas inclut au centre du registre supérieur de chaque pièce la figure de Sa Sainteté le Seigneur Dharma, une appellation honorifique d'un important Lama Tibétain mort en 1375 CE, sans qu'on puisse identifier si la série a été peinte de son vivant. Près de vingt pièces ont survécu, dans un format unique autour de 84 x 75 cm. Les experts supposent que le groupe d'artistes était d'origine Népalaise.

Ces thangkas sont numérotées, probablement depuis leur création. L'opus 19, qui est passé à Bonhams le 29 novembre 2016, est le mandala de Marici, la déesse de la lumière.

Le 21 mars à New York, Sotheby's vend l'opus 26, consacré à Hevajra, lot 936 estimé $ 800K. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.

Hevajra est une divinité masculine de méditation à huit têtes et seize bras. Chaque main tient un symbole de l'univers. Il est enlacé dans un mouvement de danse avec une de ses femmes ou avec une autre déité. Parfois il piétine l'ignorance prostrée.

La partie centrale du mandala est un appartement de cinq chambres pour accueillir les cinq manifestations de Hevajra montré chaque fois dans une carnation différente. Un grand nombre de déesses dansent à l'intérieur et à l'extérieur de cet appartement.