12 avr. 2019

Archive 3620 par Vacheron Constantin

En 1992 Carole Lambelet et Lorette Coen publient un livre intitulé "L'Univers de Vacheron Constantin" pour lequel elles ont eu accès aux archives du fabricant de montres suisses fondé en 1755.

Une photo dans ce livre attire l'attention des plus enthousiastes : la montre-bracelet de forme tonneau qui répond au numéro d'archive photo 3620 et à la date de 1936 a des caractéristiques uniques. Le design du cadran offre une lisibilité superbe. La photo n'est pas suffisante pour que le fabricant retrouve la traçabilité.

La montre réapparait il y a quelques années après avoir passé plus de 60 ans dans une voûte en Amérique du Sud. Le cadran est différent de celui de la photo d'archive mais la montre a les mêmes caractéristiques rares : le calendrier rétrograde, le déclencheur de répétition sur la droite, la couronne tout en haut. On découvre alors que c'est une montre en or jaune 18K et qu'elle porte le monogramme de son propriétaire, FR.M.LL.

Avec les numéros du mouvement et du boîtier, Vacheron Constantin retrouve les courriers échangés par leur client, qui ont abouti à cet exploit unique de réunir dans une montre-bracelet la date rétrograde, c'est-à-dire une aiguille qui passe automatiquement de la position 31 à la position 1 en fin de mois par relâchement d'un ressort, et la répétition des minutes. Le client avait commandé deux cadrans, ce qui explique la différence avec la photo d'archive.

Le client direct était un détaillant de Madrid dont le nom est inscrit sur le cadran. Le client final, qui fournit à partir de décembre 1935 les schémas de ses exigences, est un Espagnol qui a fait fortune dans les mines du Chili. Son prénom est Francisco et sa montre est maintenant identifiée comme la Vacheron Constantin Don Pancho. Il ne savait peut-être pas que les combinaisons de complications dans une montre-bracelet constituent un exploit technique. La montre a nécessité quatre ans de développement et de mise au point. Elle a été livrée en janvier 1940.

A la sortie de la voûte, la montre Don Pancho était dans sa configuration d'origine mais endommagée par les mauvaises conditions de stockage. Vacheron Constantin a restauré le mécanisme en réutilisant au mieux les composants d'origine. Le cadran est refait à l'identique avec seulement le remplacement du radium par un autre matériau pour le remplissage des chiffres.

Accompagnée de son cadran d'origine et de duplicatas des documents d'archive, la montre Don Pancho est estimée CHF 400K à vendre par Phillips à Genève le 11 mai, lot 109. Je vous invite à regarder la video partagée par la maison de ventes en association avec Bacs et Russo.

Geneva Watch Auction: NINE | Vacheron Constantin from Phillips on Vimeo.