27 avr. 2019

Heureux comme un Poisson dans l'Air

Les mobiles ont été inventés par Calder. Construites autour d'un tronc ou pendues au plafond par une ficelle, ces oeuvres d'art bougent au gré des courants d'air. Elles sont attirantes par leur humour mais leur équilibre qui peut sembler précaire répond à la précision de conception de l'ingénieur. Les matériaux utilisés sont ordinaires.

Le 15 mai à New York, Christie's vend Fish, mobile à pendre 39 x 112 cm réalisé par Calder vers 1952, lot 14 B estimé $ 12,5M. Le contour de ce gentil poisson est réalisé avec quelques tiges de métal dans le style d'un dessin d'enfant. La bouche est grande ouverte. Le croisement de deux tiges lie le corps et la queue. La signature des initiales CA de l'artiste, réalisée en deux ficelles pliées, pend à cet endroit.

Dans cette armature subtile qui pourrait sembler rudimentaire, l'artiste a positionné un oeil et 33 écailles. Un cercle vide renforce la figure de l'oeil. Un morceau de verre cassé est noué par une ficelle dans chaque écaille. Chaque morceau de verre a une forme différente et les couleurs sont de la plus grande diversité. Le mouvement du mobile modifie l'effet de brillance de ces éléments colorés.

Réalisé en 1957, un poisson à pendre de 2,26 m de long a été vendu pour $ 26M incluant premium par Christie's le 13 mai 2014 sur une estimation basse de $ 9M. Ce spécimen terrible est entièrement en métal peint en noir. Le corps est monobloc. La proie pend devant la bouche vorace. La queue est un mobile à trois branches dans le style classique de l'artiste avec un total de 14 plaques.