3 avr. 2019

L'Art du Bodegon

Juan Sanchez Cotan est peintre à Tolède à l'époque du Greco. En 1603 il quitte le monde pour entrer comme frère laïc dans un monastère Chartreux. L'inventaire effectué dans son atelier juste après son départ liste 60 peintures dont 12 natures mortes.

Sanchez Cotan a désiré reproduire avec la plus grande précision picturale des éléments de la nature qu'il positionne dans une composition équilibrée. Des légumes, des fruits et de la volaille sont posés ou pendus dans un cadre de fenêtre uniformément gris sur un fond noir. Il a inventé le bodegon, un style sans précédent dans la peinture moderne qui anticipe Chardin et Cézanne.

Plusieurs originaux ont survécu. L'un d'eux est daté 1602. Un autre, huile sur toile re-formatée à 73 x 62 cm après suppression de la partie centrale, a été vendu pour £ 4M incluant premium par Christie's le 8 décembre 2004.

L'intérêt croissant pour les jardins botaniques et les cabinets de curiosité est à l'origine des peintures de natures mortes de fleurs et de fruits en Flandres et à Milan à partir de 1606. Dans les années 1620 le meilleur continuateur espagnol de Sanchez Cotan, Juan van der Hamen y Leon, insère des fleurs dans les bodegones.

En 1626 van der Hamen trouve une astuce pour peindre des arrangements complexes dans de très grands formats : il remplace la fenêtre de Sanchez Cotan par trois bases de pierre de hauteurs et largeurs variées.

Le 1er mai à New York, Christie's vend un bodegon de fruits avec un important vase de fleurs, huile sur toile 86 x 132 cm peinte par van der Hamen en 1629, lot 109 estimé $ 6M. Peint la même année dans le même style par le même artiste, un bodegon de fruits avec un artichaut, 79 x 100 cm, a été vendu pour € 900K incluant premium par Christie's le 6 octobre 2004.