21 avr. 2019

Thérèse grandit

Les frères Klossowski grandissent dans une ambiance intellectuelle. Leur père est historien d'art. Leur mère, élève de Pierre Bonnard, devient après la première guerre mondiale l'amante de Rainer Maria Rilke. Gide encourage les deux garçons. Pierre cherchera à concilier le surréalisme et la pornographie. Balthasar deviendra Balthus.

En 1935 l'autoportrait de Balthus en roi des chats inaugure l'univers étrange de l'artiste. Le jeune homme apparaît comme normal excepté de trop longues jambes auxquelles un chat vient se frotter. Balthus laissera toujours l'observateur identifier la signification de son art. Le chat est venu pour un câlin, ou pour débarrasser sa fourrure de ses puces, ou pour aduler son roi autoproclamé.

L'année suivante l'artiste observe les enfants de ses voisins. Thérèse a 11 ans et Hubert deux ans de plus. La fillette arbore l'expression maussade de la pré-adolescence, cette phase pendant laquelle le corps est encore inachevé. De 1936 à 1939 Balthus réalise dix portraits de ce jeune modèle.

Les groupes d'influence contemporains ont vigoureusement protesté en 2017 contre l'érotisme de ces images d'enfants. Ils ont regardé les cuisses nues et la jupe parfois soulevée jusqu'à laisser entrevoir le sous-vêtement. La fillette effectue des contorsions qui conviennent à son âge. Si l'on met à l'index les portraits de Thérèse par Balthus il faut y joindre les danseuses de Degas. La perversité réside essentiellement dans la perception faite par l'observateur qui doit être protégé contre lui-même. Balthus avait vu juste.

Le 13 mai à New York, Christie's vend Thérèse sur une banquette, huile sur panneau 73 x 92 cm peinte en 1939, lot 8A estimé $ 12M.

Thérèse a encore à 14 ans son corps gracile d'enfant. Insouciante de sa propre attitude, elle est affalée sur la banquette, une main au sol et l'autre main levée pour faire balancer une ficelle. Elle regarde vers le bas. Une fois n'est pas coutume, une autre oeuvre peinte la même année fournit une information supplémentaire : un chaton saute pour attraper la balle qui pend à la ficelle.