25 avr. 2019

Un Mangeur de Carotte

Jeff Koons a commencé sa carrière d'artiste en regroupant des moulages et des ready-mades dans des expositions en solo ou en groupe. En 1979 Inflatables assemble des fleurs en vinyle avec des miroirs. Il expose Equilibrium en 1983 et Luxury and Degradation incluant le train Jim Beam en 1986.

Avec Statuary en 1986 et Banality en 1988, Koons pousse le kitsch au rang d'un art majeur : son exploitation sans limite de la société de consommation est ultra-moderniste, dans la suite des objets ordinaires démesurément grandis par Oldenburg.

Statuary regroupe dix sculptures en acier inoxydable. La terrible banalité de cet ensemble est rompue par les deux plus hautes pièces en opposition totale de style : un buste de Louis XIV de 117 cm de haut et un lapin de 104 cm de haut. Avec ce Rabbit, Koons réalise une superbe promotion pour son propre art. L'antécédent le plus proche est son unique Bunny qui s'était glissé dans sa série précédente des fleurs gonflables.

Le nouveau lapin a des formes épurées, sans visage. Il apporte à l'emplacement de sa bouche une carotte dans laquelle certains visiteurs voient un symbole sexuel, une impression renforcée par l'information selon laquelle l'acier a été moulé sur une poupée gonflable. Les spectateurs satisfont leur propre ego en se contemplant dans la surface miroir du lapin. Les déclarations de l'artiste entretiennent complaisamment toutes ces ambiguïtés.

Après ce grand succès de son lapin, Koons comprend que d'autres figures ou jouets très stylisés et démesurément agrandis auront un impact considérable sur le public. Ses Celebrations, conçues à partir de 1994 avec des couleurs variées, offriront un effet de miroir similaire.

Rabbit a été édité en trois exemplaires plus une épreuve d'artiste. Le numéro 2/3 est estimé $ 50M à vendre par Christie's à New York le 15 mai, lot 15 B. L'épreuve d'artiste de Louis XIV a été vendue pour $ 10,8M incluant premium par Christie's le 13 mai 2015.