11 mai 2019

Gens du Port

Elève de Robert Henri, George Bellows avait une forte sensibilité sociale. Petit-fils d'un capitaine baleinier, il était attiré par les ports et par les conditions de vie de la classe ouvrière. Egalement spécialiste des oeuvres graphiques sur les sports, il captait à la fois l'instant décisif d'un match de boxe et la foule aux couleurs bariolées des spectateurs du polo ou du tennis.

Peinte en 1912, l'huile sur toile 114 x 161 cm intitulée Men of the Docks montre des travailleurs journaliers attentant l'embauche sur le port de Brooklyn avec un immense bateau en arrière-plan. Ce chef d'oeuvre de l'art socialiste Américain a été acheté en vente privée en 2014 pour $ 25,5M par la National Gallery de Londres.

L'été, l'artiste trouvait une ambiance reposante dans le Maine. La guerre fait redémarrer les chantiers navals à Camden. Bellows est émerveillé par la construction d'un bateau de fret à quatre mats, employant une centaine de travailleurs. Il peint une série de scènes sur ce thème, incluant parfois les foules composites qui vaquent à leur vie de tous les jours. Ces peintures aux couleurs vives et variées apparaissent résolument optimistes, comme une contribution indirecte de Bellows au patriotisme de guerre.

Regardant vers la mer, Dock builders, huile sur toile 77 x 97 cm peinte en 1916, a été vendue pour $ 3,9M incluant premium par Sotheby's le 19 mai 2011.

Regardant au-delà de la foule vers le bateau colossal en construction dans sa cale sèche, Shipyard Society, huile sur panneau de même dimension également peinte en 1916, est estimée $ 4M à vendre par Christie's à New York le 22 mai, lot 34.