2 mai 2019

Guarneri et Fils

La Casa Guarneri, atelier de luthiers à Crémone, commence avec Andrea qui avait été jusqu'en 1654 élève et collaborateur d'Amati. Son fils ainé Pietro s'établit à Mantoue en 1683. Son autre fils Giuseppe 'filius Andreae' reste avec lui à Crémone.

A partir du milieu des années 1680 Giuseppe fait preuve d'une exceptionnelle habileté. Andrea continue de valider les instruments réalisés dans leur atelier jusqu'à sa mort en 1698. Giuseppe 'filius Andreae' est reconnu comme le meilleur concurrent de Stradivari.

Les altos fabriqués par Guarneri sont très rares. Ils se répartissent en deux périodes : quatre instruments connus de 1660 à 1676 et trois instruments connus de 1690 à 1697. Les trois derniers ont gardé selon la tradition le nom d'instrumentistes qui les ont possédés : Josefowitz, Nobuko Imai, Primrose. Ils bénéficient incontestablement du savoir-faire de Giuseppe et sont extrêmement similaires entre eux avec des dimensions considérées comme idéales.

L'alto Primrose Guarneri a été vendu le 5 juillet 2012 par Tarisio dans une vente aux enchères privée dont le résultat n'a pas été divulgué. La page Tarisio Auctions sur Wikipedia annonce cependant un prix au-dessus de $ 4M pour cette transaction. Il est réputé pour la puissance de sa tonalité et William Primrose l'a souvent utilisé dans ses enregistrements.

Le 16 mai à New York, Tarisio vend l'alto Josefowitz Guarneri, lot 45 avec une enchère de départ de $ 800K et une estimation haute de $ 1,2M. Voici le lien vers le site de la maison de ventes. Cet instrument porte l'étiquette d'Andrea Guarneri à Crémone avec la date de 1690 qui est très crédible.