13 mai 2019

La Guerre est finie

Les jeunes Américains sont partis pour la guerre. Norman Rockwell anticipe la capitulation de l'Allemagne et prépare une illustration de couverture pour le Saturday Evening Post. Le 26 mai 1945, le journal publie The Homecoming. La seconde guerre mondiale s'est terminée en plein milieu du printemps mais peu de lecteurs remarqueront que l'arbre n'a pas de feuilles : l'attente de l'évènement a été trop longue.

Pour cette image, Rockwell exerce son talent pour les scènes de groupes importants, qui étaient notoirement difficiles à intégrer sur une page de couverture. Son chef d'oeuvre dans ce style, une scène de concours de forge avec plus de vingt personnages peinte en 1940, avait été publiée en double page centrale.

The Homecoming montre la joie exubérante et communicative de la famille, des voisins et du chien au retour d'un soldat. Rockwell aime montrer la vie et les émotions au village. Le soldat debout de dos est un prétexte à cette exubérance légitime. Peu importent ses exploits militaires, il est avant tout un homme aimé de tous au moment où son retour reconstruit sa famille. L'artiste n'a pas omis les Service flags qui symbolisent l'attente des familles.

L'huile sur toile 71 x 56 cm préparant The Homecoming est estimée $ 4,5M à vendre par Christie's à New York le 22 mai, lot 60.

Après ce moment d'émotion intense, la fin de la guerre reste un très bon thème pour ce magazine populaire. Le 13 octobre, l'illustration de couverture est une oeuvre de Rockwell avec un effet de groupe similaire, intitulé Homecoming Marine. Le héros raconte ses histoires à une audience de tous âges. L'huile sur toile 117 x 107 cm a été vendue pour $ 9,2M incluant premium par Sotheby's le 24 mai 2006.