5 mai 2019

Le Grand Siècle de Picasso

Dans son ambition de devenir et rester le plus grand artiste, Pablo Picasso s'est beaucoup intéressé à ses plus illustres prédécesseurs, adaptant leur imagination à ses propres styles. En 1966 après une maladie invalidante, il retrouve Velazquez et Rembrandt, et derrière eux une image idéalisée du XVIIème siècle. Au travers de Velazquez, il revoit aussi son Espagne natale.

Il ne se déplace plus guère. Jacqueline et Mougins constituent son environnement de vie. Son médecin lui interdit de fumer. Au dehors la vie continue, avec une nouvelle et éphémère truculence apportée par la liberté sexuelle.

Il entre alors dans une période de créativité intense, avec des couleurs criantes. Son art se peuple de personnages pittoresques : les mousquetaires, les matadors, les impressionnistes, sa femme nue. Ce style caricatural plait au public. Les critiques d'art n'y voient qu'une fantaisie mais peu importe : désormais Picasso travaille beaucoup pour lui-même, contre son propre vieillissement.

Le 14 mai à New York, Sotheby's vend Mousquetaire à la pipe, huile sur toile 145 x 96 cm peinte en 1968, lot 40 estimé $ 20M. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.

Ce mousquetaire est engageant et malicieux. Le dessin est d'une grande efficacité : quelques boucles pour une perruque comme celle de Louis XIV, la moustache qui remonte comme un sourire, cinq petits coups de pinceau pour la barbiche. La différence entre les deux yeux peut être interprétée comme un clin d'oeil.

Il est aussi un autoportrait, comme la plupart des personnages masculins peints par Picasso. Il ressemble beaucoup au substitut d'un autoportrait de Rembrandt que Picasso a peint au côté de Jacqueline nue en 1967. Cette peinture a été vendue pour £ 13,7M incluant premium par Christie's le 27 février 2018.